décembre 5, 2019

LA PNL : DEFINITION

PROGRAMMATION

L’apprentissage inscrit dans notre cerveau des comportements programmés qui nous conditionnent toute notre vie. Les événements de notre vie renforcent ces programmes ou en produisent d’autres. La PNL permet d’en prendre conscience et de s’en libérer, ou bien de les rendre positifs.

NEURO

Nos cinq sens nous permettent d’être en contact avec le monde et les autres. La PNL permet d’identifier la façon dont une personne privilégie tel ou tel canal sensoriel pour entrer en contact avec elle par les meilleurs canaux disponibles. Nous observons sa façon de parler, de regarder, d’écouter, de se mettre en posture, de se comporter pour en tirer des informations sur la façon dont nous pourrons nous adresser à elle, obtenir son attention maximale.

LINGUISTIQUE

La PNL observe le langage de la personne et identifie suivant sa grille de lecture, ses outils d’analyse la façon de penser et le comportement probable de cette personne. De cette analyse générale, la PNL offre une meilleure connaissance de soi, permet des changements de comportement pour vivre plus en harmonie dans la famille, dans la société, dans l’entreprise.

Les outils de la PNL

Selon le dictionnaire, les outils sont des objets ou instruments finalisés, extérieurs à l’individu et multi usages, utilisés par ce dernier pour accroître l’efficacité de son action. Un marteau ou un tire bouchons sont bien des objets qui répondent à la définition d’outils. Les outils de la PNL sont avant tout des modes de pensée qui servent à construire des interventions (par exemple des techniques). Ces modes de pensée sont disponibles dans son environnement, ne constituent pas une partie intrinsèque du fonctionnement d’une personne (il n’y a pas de niveaux logiques dans le système nerveux d’une personne !) et leur utilisation est multi usages. Comme les instruments de ma caisse à outils, les marteaux et pinces de la PNL peuvent servir à séparer, associer, trier, ajuster…etc.

Exemples d’outils PNL : Analyse contrastée, recadrages, ancrages, métaphores, ligne du temps, tris spaciaux, niveaux d’abstraction ou niveaux logiques Les outils cognitifs utilisés en PNL sont peu nombreux et très peu sont spécifiques à la PNL. L’important n’est pas l’outil en lui-même mais ce qu’il permet de faire.

Les outils sont importants si on ne s’y identifie pas et si on est prêt à les remplacer quand on trouve mieux pour réaliser ce que l’on souhaite. Si savoir écrire est important pour la réalisation de mon projet littéraire, j’ai bien sur le choix des outils : utiliser un ordinateur, ou par nostalgie continuer à me servir de ma vieille machine à écrire, ou même d’un bon vieux stylo à plume. A moi d’apprécier les conséquences de ces divers choix.

Les techniques PNL

Ce sont l’ensemble des procédés mis en oeuvre dans un métier, un art, une science…C’est donc la manière d’utiliser les outils dans un contexte donné afin d’obtenir un résultat tangible. Par exemple, la manière d’utiliser un ciseau à bois (l’outil) pour sculpter est une technique. Les techniques PNL sont les procédures ou séquences d’action permettant d’identifier, d’accéder et d’appliquer les ressources nécessaires à l’atteinte d’un résultat. Une technique PNL permet  donc de passer du niveau du savoir/représentation à celui de l’expérience/réalisation.  La même technique ne sera pas utilisée de façon identique selon les contextes. La construction d’une technique fait appel à des aptitudes, des cartes, des modèles et des outils. Une technique peut être représentée sous forme de cartes.

Exemples de techniques PNL : Swish visuel, recadrage en six étapes, changement d’histoire personnelle, négociation entre parties.

L’originalité des techniques PNL est leur efficacité, et il existe plusieurs explications à cela : – les techniques PNL ne sont pas issues d’un savoir théorique mais d’une reproduction ou modélisation  de ce qui marche chez des modèles/experts (par exemple l’ancrage de ressource avec Erickson comme modèle) ; – les techniques PNL associent de façon inhabituelle un certain nombre de processus (par exemple amener des ressources dans des expériences du passé lors d’un « changement d’histoire »). La ré-empreinte de Robert Dilts rassemble le savoir de plusieurs génies de la psychologie (S. Freud, W. James, M. Erickson, C. Lorentz, T. Leary….etc.)

Dans le cadre d’une formation, l’expérimentation des techniques PNL permet avant tout des prises de conscience concernant par exemple :

a) la découverte de la structure de l’expérience subjective  propre à la modélisation ;

b) l’apprentissage de distinctions importantes, par exemple entre Structure versus Contenu et entre Subjectivité versus Objectivité ;

c) la découverte que tout état interne (assurance, stress, joie, confiance, sécurité…etc.) résulte d’un processus de pensée souvent inconscient et qu’il est possible de modifier. Accepter l’idée qu’une subjectivité si différente de ma pseudo « objectivité »  puisse  générer les résultats recherchés est déjà une révolution de la pensée.

Pour citer Vahinger, il y a dans les têtes des individus des fictions ou même des idées folles susceptibles de produire d’excellents résultats. Puis apprendre à se focaliser sur la structure d’une expérience (ce qui est nécessairement présent et important pour créer et maintenir cette expérience) plutôt qu’à son contenu (les commentaires à propos de l’expérience), est une autre forme de révolution ! Il n’est donc pas nécessaire d’analyser tout le contenu d’une carte mentale pour obtenir un changement, et on peut obtenir ce dernier parfois sans se parler (mais pas sans communiquer !) Les jeunes enfants apprennent non pas de ce que disent leurs parents, mais par l’imitation de ce que font leurs parents. Ces changements de présupposés sont le gage du développent durable de nouvelles compétences.

Certains éléments sont, selon les contextes, des cartes, des outils ou des techniques, par exemple : l’ancrage de ressources (aptitude) ou désactivation d’ancrage négatif (technique). Les niveaux logiques peuvent être à la fois une carte (dessin au tableau), un modèle (pour expérimenter ou simuler) ou une technique (alignement des niveaux logiques). Une fois les distinctions faites au sein de l’équipement de la PNL, il reste à voir comment elles prennent place dans une formation de praticien PNL ou un maître Praticien PNL.

Haut